Echecs successifs lors des négociations des repas

Le repas et ses négociations

Donc, je suis cette fille qui a fait du commerce dans ces études, qui a étudié la négociation, ses difficultés et ses enjeux. Et aujourd’hui, vous savez quoi ? C’est ma fille de 3 ans qui me donne des leçons, et en plus au moment des repas … Morceaux choisis.

Son père lui propose du pâté sur du pain (ce qu’il mange actuellement), ou du pain avec du beurre (ce qu’elle adore). On ne lui propose pas le saumon (que je mange) parce que la dernière fois elle a boudée dessus et n’en a pas voulu. Et là devinez quel petit bout de nez se pointe sur mon assiette pour avoir la même chose ?

« Veux ça moi ! »

On s’incline, c’est les vacances, la reprise arrive bientôt … Je découpe du saumon de mon assiette et lui met avec parcimonie, premier morceau ok, deuxième nickel, mais au troisième fini …

« Tu veux du pâté avec du pain ? Ou du beurre sur du pain ? »

Deuxième tentative, échec.

« Non, pâte et jambon »

Ça tombe bien, c’est ce qui était prévu après. Son père réchauffe l’assiette, coupe la tranche de jambon qu’elle a absolument voulu entière. Une bouchée, deux bouchées, trois …

Échec.

« Veux glace et galette »

Merde. Bordel. Putain. Tu casse les pieds. Ça, c’était dans nos têtes. Mais on a trouvé l’excuse qu’elle était fatiguée, et surtout nous aussi alors pas de bagarre. On veut juste essayer de manger en paix. Siouplaiiiit.

Elle mange son petit pot de glace en entier (pas besoin d’aide pour ça ^^), picore son morceau de brioche, bon ça va … et quand enfin tout est fini (pour elle, nous on galère du coup), elle nous sort un majestueux …

« Veux pâté avec pain »

Échec, double échec, triple échec. Je ne sais absolument pas ce qu’elle fera quand elle sera plus grande, mais je pense qu’elle peut s’essayer sans problème à la négociation. Elle a toujours toujours toujours réussi à avoir ce qu’elle voulait. Et même quand on lui propose une autre solution de rechange (plus facile ou équilibrée par exemple), on en revient toujours à ce qu’elle voulait.

Je rajoute à cela que l’échange dont je viens de vous faire partir était un peu plus construit, notamment au niveau politesse ^^, et elle n’a pas dit que ça à table, mais après une journée à parcourir les boutiques et à être relativement calme, on pouvait bien lui concéder ce caprice dînatoire.

1 réflexion au sujet de “Le repas et ses négociations

  1. Je vois pas où est le problème ??!!! Elle a raison …. Pcq le pâtê qui arrive juste derrière le saumon…niveau mélange des goûts ça va pas….donc on nettoie avec une petite glace et hop on enchaîne ! Donc…. Je fais un pronostic sur un futur grand chef cuistot la Miss !

Et toi, tu en penses quoi ? :)