Le partage

Pendant longtemps, j’ai cru qu’il fallait à tout prix qu’un enfant partage ses jouets, sa couverture, ses livres, son jouet préféré … J’ai cru que c’était mieux ainsi, qu’un enfant sache partagé. Parce que c’était beau, parce que c’était normal, et parce que tout le monde dans la société le disait (maman soumise bonjour ^^)

Et puis, je ne sais pas pourquoi, subitement j’ai changé d’idée. Pourquoi elle devrait partager puisque les autres ne le font pas ? Pourquoi donner à cet enfant qu’elle ne connaît pas le jouet avec lequel elle joue ? Tant de pourquoi et aucune réponse … Alors j’ai laissé faire, elle ne veut pas prêter ce super jouet ultra bruyant au gamin qui vient lui demander ? Tant pis. Elle ne veut pas partager son bout de pain ? Bha tant pis, que le gamin aille quémander sa mère plutôt que de venir réclamer à ma fille. J’assume mon côté connasse parfois.

Et puis, il y a eu le déclic. Les attentats, la mort, les familles décimées. De la peur, du desespoir. Une planète qui se meurt, un avenir incertain.

Ce déclic, c’est celui qui viens lorsque je m’entends dire « dans quel monde vivons nous », parce que UNTEL à agressé UNAUTRETEL. Parce que les plus riches vivent dans leurs belles maisons, et qu’a quelques kilomètres d’autres crèvent la bouche ouverte.

Voilà. Ce déclic-là.

Qu’attendre du monde si je n’arrive pas à inculquer des valeurs d’amitié et de partage ?

Pourquoi j’attendrais qu’on s’occupe bien de ma fille, si je ne suis pas capable de lui montrer le chemin ? Ce chemin, pavé d’égoïsme, que l’on doit mener parfois pour son bien, parfois pour celui des autres.

Parce que je ne veux pas que ma fille souffre, ni de mes gestes, ni des conséquences de ceux-ci. Alors même si au début ça me paraissais un peu absurde, je me dis que oui, elle doit partager. Avec des limites, pour ne pas être écrasée sous le poids de quelqu’un d’autre et pour être « elle-même », mais elle peut partager. Parce que des jouets elle en a des milliers, des gâteaux elle peut en avoir tout autant … Mais que d’autre non.

signature

Et toi, tu en penses quoi ? :)