La chambre vide

Elle est si belle, ta chambre. Aux couleurs douces et reposantes. Un beige doré, des motifs scandinave alternant du gris, du cuivre et du blanc* … des meubles blanc (et un peu rose aussi).

Un tapis jonche la pièce, quelques livres sont étalés sur celui-ci, les petits chaussons au pied de l’échelle du lit, la robe de chambre sur le porte manteau hibou … Tout est si figé. Tout attend ton retour.

C’est latent, comme si dans la semaine, ta chambre s’arrêtait de vivre alors que le reste de la maison poursuit sa route. Comme dans un film avec un slow motion sur tes livres arrêtés dans le fauteuil, sur la date du calendrier qui ne bouge pas. Sur toutes ses choses qui ne vivent pas autant qu’elles le devraient. Sur ton lit qui reste perpétuellement défait dans la même position.

C’est comme si, dès que tu passais le pas de la porte, tout ce qui respire toi dans cette maison s’arrêter de vivre. Comptant les jours, les nuits, les heures, les minutes avant ton retour … Et puis, lorsque tu reviens, tout reprend vie petit à petit … Tes jouets envahissent de nouveau le salon, ta chambre reprend vie, les draps et peluches bougent enfin, les pages de tes livres se tournent enfin … La maison respire à nouveau l’enfance insouciante que tu représentes, le bonheur d’être à nouveau réunis tous les trois. La joie d’être une famille à nouveau réunie. Jusqu’à ton prochain départ.

*Peut être as-tu suivi la décoration de sa chambre en live avec les réseaux sociaux ? Si c’est le cas, tu te rappelle sans doute que sa chambre, c’était celle de la Reine des Neige. Tu sauras très rapidement pourquoi ce n’est plus le cas. Je reviendras la dessus très rapidement (anecdote time ^^)

2 réflexions au sujet de « La chambre vide »

Et toi, tu en penses quoi ? :)